C’est tout d’abord la volonté romantique ou payenne de vagabondage, mêlée au désir de faire un film comme on tient un journal de bord, qui constituèrent le terreau du projet Les Châtons.

C’est donc une épopée sur un chemin connu mais mystérieux à la recherche d’un mollusque aussi clairvoyant qu’invisible.

Il s’agira aussi d’un des Dieux de la Grèce antique, d’une tentative de métamorphose, d’apprivoisement des mouettes, et pour finir de la rencontre avec un meuble à tiroirs.