En diptyque avec                      de Florian Maricourt.

L’outremer est diurne, côtier, il avance sur les rochers, devant la mer, il fait mal aux yeux, il est tout en soleil, tout en vagues, tout en sable.

La Petite Nuit glisse au large et l’eau est profonde, colossale, le rideau bat mollement dans le vent, le chat se mouille.