Calypso Debrot, née en 1990.

Vit et produit dans la région Aquitaine.

06.56.72.81.62

calypsodebrot@lilo.org

A VENIR : 

- 2019 : Exposition La Nuit DiurneMaison Minerva, Anglet.

- 2020 : Performance dans le cadre  de l'exposition Broderie : Point de Départ, La Manufacture, Roubaix.

- 2019-2020 : Résidence Au Bord Du Trop Plein, Etang de Joaland,  St Nazaire.

DEMARCHE ARTISTIQUE :

Une longue phase de recherches précède généralement la phase de production de mes projets. Ces recherches suivent des directions horizontales où la science ne prend pas le dessus sur l’expérience empirique. C’est sous forme de rhizomes que se déploie toute la masse d’informations, de sentiments et d’intuitions qui générera le projet. J’aime emprunter la philosophie de Philippe Sers qui parle d’un attachement de l’artiste vis-à-vis de la ressemblance spirituelle et non formelle ou scientifique.

Il s’agit de produire des pièces qui soient des témoignages d’une recherche ou d’un état atteint. La pièce est un condensé sensible d’un cheminement parcouru. Elle est la preuve de ce cheminement mais aussi le moyen de prolonger et transmettre l’expérience vécue.

J’aime utiliser des matériaux simple et humbles comme peuvent l’être la terre, le bois, la corde ou le sable, des matériaux qui portent en eux l’histoire des premiers gestes humains. Mais j’entretiens aussi un rapport avec les matériaux technologiques surtout au travers de la vidéo et du V-Jing, il faut alors voir ces médiums comme des outils par lesquels il est possible d’étendre son champ de perception et de transmission.

Je navigue donc entre des gestes très simples / cuisiner, faire un feu, pétrir l’argile, enterrer, tisser, chanter; et des gestes plus élaborés / filmer, monter, projeter qui nécessitent des outils si récents dans l’histoire de l’humanité qu’ils génèrent directement un sens encore mal défini.

 

Par ailleurs, le vivant a sa place dans mon travail et mes recherches : le végétal y est très présent, car à lui seul il fait Monde. L’animal en tant que matériaux y est exclu, ou interrogé : cuir, coquillage, colle de peau, etc.

J’insiste sur l’engagement éthique lors du choix de mes matériaux car je ne veux pas concevoir un projet sans avoir une connaissance de ce qui le compose et des implications sous-jacentes.

 

La performance et l’action ont aussi une place très importante dans mon travail. Elles sont le lien nécessaire avec l’autre, l’acte quasi-rituel qui rassemble et qui pose la question du geste, de la présence et de la responsabilité de l’artiste.

Elles me semble inévitable tant elles sont des moments de justesse, de vérité et de partage.

 

Bien souvent j’axe mes recherches sur l’humain et son rapport au monde dans le passé, comme dans le présent ou le futur. J’interroge le processus d’humanisation, quelle espèce animale sommes-nous? Comment le rituel s’insère-t-il dans cette évolution qui ne cesse de se prolonger? Le rituel qu’il soit quotidien, magique, métaphysique, culturel, religieux ou sociétal renforce le groupe, son histoire et ses croyances : il renforce le sentiment humain.

My artworks are a consequence of a long period of research. They condense fundamental questionings, anecdotal information, hasty conclusions, specific speculations, unachieved approaches and empirical knowledge. This is made possible as a result of the absence of hierarchy between the various sources and references.

An equitable rapport therefore exists between all the project’s components, resulting in the opening of the meaning of these questions, allowing space for humour, fiction and myth to creep in. This non-hierarchy of knowledge is precisely an attempt to preserve my artworks from subjectivity and gratuitousness. By not supporting one system of thought or point of view, but instead allowing them to all co-exist as the basis of the project, new dimensions can develop.

The issues and questionings which I tackle generally concern the place mankind occupies in his space and time. How does mankind rise above the animal kingdom, how can he invent the future whilst knowing that he must live and die?  I delve into mythology and mystics, as well as science and the occult, science fiction too.

Since a little while, I am mainly considering more formal examples of public representation such as exhibitions and presentations such as for the Oasis Residency.

 

Expositions, festivals et événements :

 

¤ Octobre 2019 ( 23 ) : « Witches Comrades, Seven feminist art films » Worm, Rotterdam.

¤ Octobre 2019 ( du 2 au 20 octobre ) :  « Festival des Cinémas Expérimentaux et Différents de la Ville de Paris », Compétition Internationale et focus, Paris.

¤  Octobre 2019 ( du 3 au 6 octobre ) : « Festival Passage », Caen.

¤  Juillet 2019(du 5 juillet au 31 juillet ) : Exposition collective : « Près de l'Onde Noire », Galerie Tsarranita, Navarrenx.

¤ Mai 2019 : Avec Vertige Nodal : « Cueillir-Recueillir », Centre d'art Image Imatge, Orthez.

¤ Mars 2019 : «Fête du Court-Métrage», MCL, Metz.

¤ Décembre 2018 : «Soirée vidéo contemporaine» , ASTRE, Bayonne. 

¤ Décembre  2018 : «TAON» 9 décembre. Forêt de Catach, St Martin de Seignanx. 

 ¤ Novembre 2018 : Nuit de la vidéo :  « Disparition et autres manières d'être », Les Yeux de l'Ouie, Metz.

¤ Septembre 2018 : Résidence collective : «L'Horizon Provoquant», Espace chemins Bideak, St Palais.

¤ Septembre-octobre 2018 : Exposition Personnelle : «1.2.26.16.107.20», Espace Chemins Bideak, St Palais.

¤ Août 2018 : Restitution publique Master Class Vjing, Bandits-Mages, Bourges.

¤ Juin 2018 : Exposition collective : «Caractères Utopiques», Taverne Gutenberg, Lyon.

¤ Mars 2018 : Traverses Vidéo : « L'Expérimental est il déjà

commencé ? » Festival art vidéo et cinéma expérimental :  ISDAT, Cinémathèque, Prep'Art, Toulouse.

¤ Décembre 2017: «Jaune Jaunant», exposition collective, Arcad, Pavillon Montaury, Anglet.

¤ Octobre/ Novembre 2017 : Résidence «ChôSe Et Champignon», atelier de P.Convert, Labastide Villefranche.

¤ Octobre 2017 : «Exposition «A Bailar In The Real Blue», Galerie du Second Jeudi, Bayonne.

¤ Août 2017 : Festival de Villeneuvette, Conférence performée: «Isatis Flamboyant», Villeneuvette.

¤ Juin 2017 : «A La Rue, Tous!», Nantes.

¤ Mai 2014 - Novembre 2014 : réalisation d’un film pour et avec Chloé Maillet et Louise Hervé, Montpellier.

¤ Mars 2014 : Exposition collective « Sur Le Chemin Du Tramway », Centro Español, Perpignan.

¤ Juillet 2013 : Exposition collective « Les Enfants Du Joueur De Flute», Forêt de Châtillon-en-Diois.


¤ Avril 2013 : Exposition collective « Chronique 2000 #2 » Site Archéologique de Lattara, Lattes.


¤ Mars 2013 : Exposition collective « Chronique 2000 » Espace Culturel de l’IUFM, Montpellier.


¤ Novembre 2012 : Exposition collective « Tamoé Sous Les Tropiques», Théâtre Jean Vilar, Montpellier.


¤ Novembre 2011 : Exposition collective au Musée Fabre, Montpellier.

Publications :

¤ Parcours des Arts, trimestriel, automne 2018.

¤ Catalogue Traverse Vidéo 2018.

¤ Revue Crash Test, décembre 2018.

¤ Revue Skéné : Du Paramètre Scénique en art, 2014.

¤ Revue : Sur le Chemin du Tramway, suite à l'exposition collective du même nom, 2014.

Cursus :

¤ 2014 : DNSEP Ecole des Beaux-Arts de Montpellier

      Mémoire : Esthétiques et Codes de la Véracité.

¤ 2013 : Groupe de recherche Sky to Sky avec l'Esa Des                                 Pyrénées, Tarbes, 

                Observatoire Astronomique du Pic du Midi.

¤ 2012 : DNAP Ecole des Beaux-Arts de Montpellier.

Créations d'événements et d'expositions :

¤ Commissariat expositions 4-24, Anglet.

¤ Présidence de l'association Tsarranita, galerie et résidences pour artistes et artisans. Navarrenx.

¤ Septembre 2018 : Résidence collective : l'Horizon Provoquant.

avec Thibault Roger, Lisa Di Giovanni, Eliott Linear, Bertrand Dufau, Marjorie Le Berre, Dany Mucciarelli, Fanny Gillequin.

¤ Octobre 2018 : Co-organisation avec l'artiste de l'Exposition 

personnelle Escale de Fanny Gillequin.

¤ Co-création de TAON, projet porté par le collectif JauneJaunant.